- Restauration de livres -

  • L'atelier travaille depuis 1996 à la restauration des livres.

    Sa clientèle, tant privée que publique, s'étend sur un large secteur comportant le Grand Est, et pouvant aller jusqu'à Lille ou Paris.

    Le savoir-faire de Maël Retière, gérante de la Reliure Retière Boccard, s'applique tant aux manuscrits du XIIe siècle qu'aux dictionnaires édités cette année. 

    Tous les livres peuvent être traités, en tenant compte de leur histoire, leur origine, leurs fragilités, leurs matériaux.

  • Les techniques utilisées sont continuellement actualisées en fonction des résultats des recherches les plus récentes, et des échanges entre professionnels.

    Selon l'ouvrage et le client, l'atelier peut utiliser du cuir ou du papier japonais pour combler les lacunes des reliures d'origine, du chêne ou du balsa pour restaurer les éventuelles parties en bois, de la couleur et de l'or pour la finalisation ou laisser l'ensemble de la restauration brut.

    L'entreprise utilise, conformément aux normes de restauration, des produits réversibles et des matériaux neutres, qui vieilliront correctement et n’altéreront pas l'ouvrage dans le temps. De même, la restauration sera toujours pensée en fonction de l'usage du livre.

  • Les objets tels que les boîtes, coffrets ou étuis peuvent aussi être pris en charge et retrouver leur usage.

    Un devis détaillé, réalisé sur place, est proposé au client.

- Galerie -

Restaurations réalisées par Maël Retière :

  • Restauration avec de la peau de veau. Une restauration doit toujours être visible, mais se fondre dans l'ensemble. (AVANT)
  • Restauration avec de la peau de veau. Une restauration doit toujours être visible, mais se fondre dans l'ensemble. (APRÈS)
  • Restauration avec du papier japonais, idéale pour intervenir le moins possible sur les parties anciennes de la couvrure du livre. De la peau tannée à l'alun peut combler le manque d'épaisseur. (AVANT)
  • Restauration avec du papier japonais, idéale pour intervenir le moins possible sur les parties anciennes de la couvrure du livre. De la peau tannée à l'alun peut combler le manque d'épaisseur. (APRÈS)
  • Restauration de parchemin avec du papier japonais. (AVANT)
  • Restauration de parchemin avec du papier japonais. (APRÈS)
  • Restauration de papier. Le restaurateur doit respecter la texture du document sans chercher à camoufler la greffe de nouveau papier. (AVANT)
  • Restauration de papier. Le restaurateur doit respecter la texture du document sans chercher à camoufler la greffe de nouveau papier. (APRÈS)
  • Le coin en carton est renforcé, puis le cuir comblé avec du papier japonais. (AVANT)
  • Le coin en carton est renforcé, puis le cuir comblé avec du papier japonais. (APRÈS)
  • Les lacunes du carton sont comblées couche après couche avec du papier fait main et du papier japonais. (AVANT)
  • Les lacunes du carton sont comblées couche après couche avec du papier fait main et du papier japonais. (APRÈS)
  • Les plats en bois des livres peuvent être restaurés avec de la résine et du balsa ou une essence plus dense si la lacune est importante. (AVANT)
  • Les plats en bois des livres peuvent être restaurés avec de la résine et du balsa ou une essence plus dense si la lacune est importante. (APRÈS)
  • Reliure de remplacement, ou de conservation. (APRÈS)
  • Restauration de cartonnage d'éditeur au papier japonais. (AVANT)
  • Restauration de cartonnage d'éditeur au papier japonais. (APRÈS)
  • Les objets tels que les boîtes, coffrets ou étuis peuvent aussi être pris en charge et retrouver leur usage. (AVANT)
  • Les objets tels que les boîtes, coffrets ou étuis peuvent aussi être pris en charge et retrouver leur usage. (APRÈS)